Laîche de Lachenal

Carex lachenalii Schkuhr, 1801


Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Cyperaceae Sous-Famille : Cyperoideae Tribu : Cariceae Genre : Carex
Chargement...

  • 829
    observations

  • 17
    communes

  • 54
    observateurs

  • Première observation
    1984

  • Dernière observation
    2022
Titre Auteur
Carex lachenalii PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2020-06-27
Arsac Thierry - Balais Christian - Barraud Rémy - Berthelot Pierre-jean - Berthillot Sandrine - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boccon-gebeaud Camille - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bonte François - Boudier Pierre - Burkhart Julie-anne - Clement-guy Stéphanie - Delahaye Thierry - Delpech René - Denise Cyril - Dourisboure Peio - Draperi Marion - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Fima Frédéric - Gaudron Benoît - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Herrmann Mylène - Janot Charly - Jean-michel Boissier - Jordana Régis - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lefrancois Olivier - Mikolajczak Alexis - Modane Secteur - Mollard Maurice - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Pellicier Philippe - Perrier Jacques - Plumecocq Benjamin - Renaud Karine - Richard Alain - Rocher Michel - Roland Théaud - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Sarrazin Gérard - Schaller Florian - Seignemartin Aurore - Thierry Delahaye - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 735 Observations
    Part d'aide à la prospection : 88.66 %

    Fiche organisme

  • Office Français de la Biodiversité
    Participation à 9 Observations
    Part d'aide à la prospection : 1.09 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Cette laîche peut vite passer inaperçue, sa taille, sa couleur et son port ne lui conférant pas un port très remarquable. Mais ses feuilles courtes, ses tiges fines, lisses, bien triangulaires et dressées, et ses épillets androgynes fauves, de 1,5 cm tout au plus, en nombre restreint (trois à cinq), lui donnent une allure assez caractéristique pour un œil averti. Il peut difficilement être confondu avec d’autres espèces en Vanoise où Carex heleonastes, aux tiges scabres, n’est pas cité.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Laîche de Lachenal est à rechercher dans la végétation des pelouses humides, des combes à neige et des bas-marais acidiphiles qu’elle affectionne. Elle est classiquement associée aux espèces du Salicion herbaceae (Gensac, 1974). Elle s’observe ainsi, en touffes parfois denses, sur les abords des ruisselets et ruisseaux des terrains acides et dans les combes à neige en compagnie de Sibbaldia procumbens, Cerastium cerastioides ou Luzula alpino-pilosa, etc. Elle est aussi rarement observée en Vanoise dans des complexes humides, acidiphile et basiphile, en mélange avec des espèces du Caricion incurvae. C’est une plante que nous observons le plus souvent entre 2500 et 2800 m d’altitude et sur des versants globalement exposés au nord.
Distribution
L’aire de distribution de la Laîche de Lachenal s’étend sur les zones arctiques de l’Eurasie et de l’Amérique du Nord et sur les hautes montagnes des zones tempérées. En France, elle n’est connue qu’en Savoie dans le massif de la Vanoise. Les connaissances sur la localisation de cette espèce se sont considérablement enrichies ces dernières années : déjà citée dans quelques points du massif au début du XXe siècle : col de l’Iseran, mont Cenis, Tignes, Bessans, etc. (Husnot, 1905), elle est indiquée dans seulement six communes par Gensac (1974) mais aujourd’hui répertoriée dans vingt communes du Parc national de la Vanoise suite aux inventaires menés par les agents du Parc.
Menaces et préservation
Avec un nombre assez important de localités, et parfois des effectifs conséquents, situées dans le cœur du Parc national de la Vanoise, la Laîche de Lachenal ne semble pas fortement menacée. Il reste sans aucun doute de nouvelles localités à découvrir et notamment dans l’aire optimale d’adhésion où la pression de prospection est moins forte. Aussi, une meilleure connaissance de l’espèce par un nombre plus important d’agents du Parc national de la Vanoise permettrait de compléter les données actuelles. Les principales menaces qui pèsent sur Carex lachenalii sont communes aux plantes des milieux humides : travaux d’assèchement et/ou de comblement pour la création de retenues collinaires, de micro-centrales électriques ou "d’amélioration" d’alpages.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Carex approximata Hoppe ex Hoffm., 1804 | Carex furva Webb, 1838 | Carex lagopina Wahlenb., 1803 | Carex leporina auct. non L., 1753 | Carex leporina auct. non L., 1753, sensu L., 1754 | Carex lobata Lam., 1789 | Carex nuda Lam., 1779 | Carex tripartita All., 1785 | Vignea lachenalii (Schkuhr) Soják, 1980 | Vignea lagopina (Wahlenb.) Rchb., 1830

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles